C’est à partir de l’âge de 20 ans que la peau commence à subir les effets du temps. Avec le temps le nombre de fibroblastes diminue considérablement. Cette diminution entraîne une dégradation des fibres de collagène et d’élastine. Ainsi la peau perd de sa fermeté, de son élasticité et les contractions des muscles sous-cutanés, petit à petit laissent des marques. Ridules puis rides s’installent. Par ailleurs, la vascularisation de la peau s’appauvrit, ayant un effet sur la teinte de la peau. Le nombre de glycosaminoglycanes dans le derme diminue. Ces molécules, à base de sucre, capturent l’eau. Leur diminution entraîne une diminution de l’hydratation du derme et de l’épiderme. Le renouvellement des kératinocytes est moins rapide, la desquamation s’opère moins souvent.